Médiumnité

 

“Je ne suis personne. Je n’appartiens pas à une nation, je n’appartiens pas à une religion, je n’appartiens pas à un parti politique. Je ne suis qu’un individu, créé de cette façon par l’existence. Je me suis tenu absolument à l’écart de l’influence d’une idéologie stupide, qu’elle soit religieuse, politique, sociale ou financière. Et le miracle est que, précisément parce que mes yeux ne sont pas encombrés de toutes ces lunettes, et qu’il n’y a pas de voiles devant moi, je peux voir clairement. Je ne crains pas du tout Dieu.
Osho

…continue Osho :

“La peur ne peut conduire personne à Dieu. Seule une absence totale de peur peut vous conduire à lui. Je ne suis pas non plus un croyant à tout point de vue. La croyance est elle-même un aveuglement. Comment la cécité peut-elle nous conduire à la réalité suprême ? Je ne suis pas non plus un adepte d’une religion, car la religion ne peut être enfermée dans des catégories, comme s’il s’agissait de compartiments étanches. Il est un et il est indivisible. Hier, lorsque j’ai dit ces choses, une personne m’a demandé : “Vous êtes donc athée ?”, je ne suis pas athée, ni théiste. Ces distinctions sont superficielles, de simples jeux intellectuels. Ils n’ont absolument rien à voir avec l’existence. L’existence n’est pas divisée en “ce qui est” et “ce qui n’est pas” : ces distinctions sont l’œuvre de l’esprit. Par conséquent, l’athéisme et le théisme sont des produits de l’esprit ; ils ne touchent pas du tout au domaine de l’esprit. L’esprit transcende les deux, le positif et le négatif. Ce qui est, réside au-delà du positif et du négatif. En d’autres termes, ils constituent une seule et même entité, et ne sont divisés par aucune ligne de démarcation. Aucun concept accepté par l’intellect ne peut toucher cette dimension. En vérité, le théiste doit se libérer de sa foi, et l’athée de son absence de foi. Ce n’est qu’alors qu’ils peuvent entrer dans la dimension de la vérité. Ces deux idées sont des obsessions de l’intellect. Et chaque obsession est une imposition. Nous n’avons pas à décider de ce qu’est la vérité, nous devons simplement nous ouvrir et voir la vérité, telle qu’elle est. Rappelez-vous que nous n’avons pas à décider quoi que ce soit, en ce qui concerne la vérité, nous devons simplement la voir. Celui qui laisse tomber toute supposition de l’intellect, toute conception logique, toute obsession et toute supposition de l’esprit, s’ouvre à la vérité, comme les fleurs s’ouvrent à la lumière. Et c’est dans cette ouverture que la vision devient possible. Par conséquent, j’appelle religieux celui qui n’est ni théiste ni athée. La religiosité est un saut de la notion de dualité à l’unité. Là où il n’y a pas de pensée, mais seulement une absence de pensée ; là où il n’y a pas de choix, mais seulement une absence de choix ; là où il n’y a pas de mots, mais une absence totale de mots, là on entre dans la sphère de la religion”.