Voyance pour le travail

L’efficacité et l’efficience sont deux concepts bien connus dans le monde des affaires. Classiquement parlant,

l’efficacité est la capacité d’atteindre un objectif donné ;
L’efficacité est la capacité d’y parvenir en utilisant le moins de ressources possible (dont l’une, cruciale, est le temps).

L’importance de ces deux concepts varie en fonction de l’emploi, mais il est très important de comprendre la différence. Par exemple, pour un gardien de but, l’efficacité est cruciale, alors que l’efficience l’est moins, puisqu’il devra de toute façon être au travail pendant huit heures (c’est-à-dire qu’il ne peut pas faire son travail en moins de temps). Pour un professionnel, en revanche, l’efficacité est cruciale, car être efficace signifie être capable de gérer plus de clients et donc de gagner plus d’argent.

Ces deux concepts résument de nombreuses autres caractéristiques (par exemple, pour être efficace, vous devez être préparé au travail que vous faites ; pour être efficient, vous devez avoir des stratégies de travail qui minimisent le temps, etc.
De l’efficacité à l’efficience

Il n’est pas facile de comprendre comment passer de l’efficacité à l’efficience ; oui, il faut minimiser les ressources, mais cela dépend à la fois du poste et de la stratégie choisie par le travailleur. Cependant, en examinant l’approche du travail de la plupart des gens, nous pouvons définir une quantité qui indique la propension à être efficace.

Nous appelons cette quantité le caractère concret. Il n’est pas difficile de constater que de nombreuses personnes ne savent pas être concrètes et que, concentrées sur l’objectif à atteindre, elles ne pensent pas du tout aux stratégies permettant d’accroître leur efficacité.

Que se passe-t-il lorsqu’ils entrent dans le monde du travail ? Que le manque de concret les pénalise à tel point qu’ils sont extrêmement lents dans leurs relations avec leurs collègues et qu’ils seront exclus de nombreux emplois. Ceux qui sont inefficaces ont le plus souvent une fréquence d’horloge très inadaptée, ils sont un ordinateur de vieille génération à côté de nombreux monstres technologiques.
Concrétisation et flexibilité

Si l’on considère l’environnement de travail, une personne efficace peut ne pas l’être pour diverses raisons : elle est trop lente, trop tatillonne, trop indécise, elle ne peut pas être totalement autonome, elle n’est pas suffisamment préparée pour surmonter des obstacles imprévus, etc. Si l’on considère le monde du travail en général, le caractère concret implique une caractéristique très positive du travailleur : la flexibilité.

Être flexible est une condition nécessaire pour être efficace lorsque le travail est dynamique ou peut changer complètement !