Zodiaque

Grâce à l’interprétation de la carte du ciel, reflet de nous-mêmes dans les cieux supérieurs (macrocosme), nous obtenons l’horoscope, qui est l’étude de notre potentiel dans cette existence. L’interprétation d’un graphique doit se faire d’abord en déchiffrant les configurations prises isolément, puis en les combinant. Barbault, astrologue français de renommée mondiale, subdivise l’horoscope, en fonction de son analyse, en éléments simples et composés.

Il y a trois éléments simples :

  1. Zodiaque tropical : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons (il n’y a pas de correspondance avec les constellations – groupements apparents d’étoiles) ;
  2. Planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton – les planètes expriment nos qualités essentielles, agissent comme des points de transmission ;
  3. Maisons : I Maison ou Ascendant, II, III, IV Maison ou Ciel inférieur, V, VI, VII ou Descendant, VIII, IX, X ou Milieu du Ciel, XI, XII – les maisons expriment les secteurs de la vie, notre chemin. Par la “Dominification”, les localités de la Terre exercent leur “empreinte” sur la vie individuelle.

Ainsi les éléments composés :

Les planètes dans les signes : les qualités d’une planète s’expriment mieux ou moins bien selon le signe dans lequel elle se trouve, ainsi dans l’analyse on parle de Domination, Exil, Exaltation et Chute ;
Planètes dans les maisons : cette analyse nous montre les secteurs de la vie vers lesquels nos qualités se manifestent le plus. Pour donner un exemple : Mars en Bélier dans la cinquième maison nous donne une énorme énergie dans le domaine sexuel, tandis que Mars en Bélier dans la sixième maison nous donne une énorme énergie au travail. L’aspect est donc toujours le même, “l’énergie”, mais il se manifeste dans des domaines totalement différents de notre vie.
Aspects : les planètes ne doivent pas toujours être analysées isolément, car elles combinent souvent leur influence. Mars en conjonction avec Vénus est très différent de Mars en conjonction avec Saturne, le premier exprimant la passion, le second l’entêtement.

Les constellations zodiacales

Les Constellations, zodiacales ou non, sont un groupe apparent d’étoiles dans une certaine partie du ciel. L’astronomie en reconnaît 88, dont 13 dans la ceinture zodiacale. En réalité, il s’agit d’illusions de perspective dues à la position particulière de la Terre. Il n’y a pas de correspondance avec les 12 signes du zodiaque. En réalité, en astrologie, les 12 signes sont identifiés selon les 4 “cycles saisonniers” et donc selon les 3 phases “d’ascension, de culmination et de descente” ; la référence aux 12 constellations en astrologie tropicale n’a qu’une valeur symbolique et appartient à la période gréco-romaine alors que la structure astrologique actuelle remonte à la période sumérienne, environ 4000 ans plus tôt. Les Constellations zodiacales, contrairement aux Signes zodiacaux, sont au nombre de 13 car elles comprennent également la Constellation d’Ophiuchus entre la “Constellation du Scorpion” et la “Constellation du Sagittaire”.