J’ai un problème avec ma mère


Confiez votre problème à un professionnel

Elvira

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 586

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

1642 consultations

Aurianne

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 315

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

10916 consultations

Hermann

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 964

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

7663 consultations

VICTORIA

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 887

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

18450 consultations

Cassandra

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 526

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

5429 consultations

ELISA

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 932

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

18844 consultations

Adam

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 963

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

1602 consultations

LEA

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 154

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

16327 consultations

Jeanne

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 618

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

1988 consultations

Elidia

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 257

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

997 consultations

Sandrine

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 792

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

3560 consultations

ANNIE

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 959

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

14617 consultations

Il est tout à fait vrai que toutes les filles qui ont eu des mères sans amour et sans émotion ont des expériences communes.

Le manque de chaleur maternelle et le manque de validation ont un impact négatif sur l’estime de soi de la fille, la rendant peu confiante ou méfiante à l’égard de ses relations intimes et la façonnant d’une manière à la fois visible et invisible.

Qu’est-ce qui manquait à ces filles ? Pour répondre, nous citons Judith Viorst, parce que sa description de ce qu’une mère à l’écoute émotionnelle communique à sa fille à travers son regard, ses gestes ou ses mots est très évocatrice : ” Vous êtes qui vous êtes. Tu es ce que tu ressens. Commencez à sortir votre moi fragile et authentique et exposez-le à la croissance, ici il est en sécurité.

Les filles mal-aimées ressentent quelque chose de très différent et apprennent une leçon complètement différente qu’elles appliquent ensuite à leurs vies et relations ultérieures.

Bien que des expériences douloureuses communes puissent être identifiées, les façons dont les mères mal accordées interagissent avec leurs filles varient considérablement d’un couple à l’autre, et ces différents comportements affectent leurs filles de façon spécifique.

Voici 8 exemples de relations possibles entre mères et filles qui risquent de devenir très problématiques :

1) La mère méprisante

C’est ainsi qu’une fille décrit une de ces mères : “Ma mère m’a toujours ignorée”. “Je faisais quelque chose dont je pensais qu’elle serait fière et elle l’a rejeté comme insignifiant ou inférieur. Et je l’ai crue pendant longtemps…”. Les filles élevées par des mères négligentes risquent de douter de la validité de leurs besoins affectifs. Ils se sentent indignes d’attention et pleins de doutes et d’insécurité, tout en ayant des désirs intenses d’amour et de validation. Voici un autre témoignage : “Ma mère ne m’a jamais écouté ni entendu. Elle m’a demandé si j’avais faim et, même si je disais non, elle avait déjà mis de la nourriture devant moi comme si je ne lui avais rien dit. Elle m’a demandé ce que je voulais faire pendant le week-end ou l’été, puis a ignoré ma réponse et a fait des projets pour moi. Et sur mes vêtements… la même chose. Mais le point important en était un autre : il ne m’a jamais demandé ce que je ressentais ou ce que je pensais. Elle m’a dit que j’étais en grande partie sans rapport avec elle. Les enfants sont programmés pour rechercher la proximité de leur mère, et c’est là que réside le “problème” : le besoin d’amour et d’attention de la mère ne diminue pas malgré la négligence de la mère. Au contraire, le besoin peut être amplifié et conduire à une recherche active de considération (” si j’obtiens de bonnes notes à l’école, ou si je gagne ce prix, alors ma mère m’aimera sûrement “). Malheureusement, le résultat ne change souvent pas et ce qui arrive est un autre mépris de la part de ces mères.

2) La mère n’est pas disponible

Les mères émotionnellement indisponibles qui se retirent activement des tentatives d’approche d’une fille, ou qui donnent de l’amour à un enfant et non à un autre, peuvent créer différents types de conséquences douloureuses. Une fille écrit : “Ma mère était émotionnellement complètement déconnectée de moi… et elle l’est toujours. La non-disponibilité comprend des comportements comme le manque de contact physique (câlins ou confort), l’insensibilité aux pleurs de l’enfant, l’incapacité d’exprimer ses émotions, le peu de soins pour les besoins émotionnels de la fille pendant sa croissance et, bien sûr, l’abandon physique. L’abandon physique laisse des cicatrices particulières, surtout dans une culture qui croit que l’amour d’une mère pour ses enfants est un instinct primaire. En plus d’être extrêmement douloureux, ce comportement est surtout déconcertant.  Le père, quant à lui, s’était remarié et avait eu un enfant du nouveau mariage, mais la question la plus importante pour était une autre : “Je n’ai jamais compris pourquoi elle ne voulait plus être avec moi à un moment donné. Je sentais un grand manque dans ma vie et seule ma mère pouvait le combler. Un tel comportement laisse généralement les filles “affamées” sur le plan affectif et dans le besoin. Les plus chanceux trouveront un autre membre de la famille, un père, un grand-père, une tante ou un oncle, qui les aidera, mais ils ne seront pas toujours capables de combler le vide.

3) La mère impliquée

Alors que les deux premiers types de comportement décrivent des mères qui s’éloignent de leurs enfants, l’enchevêtrement est le contraire : ces mères ne reconnaissent aucune frontière entre elles et leurs enfants. Une relation maternelle saine et empathique offre la sécurité mais aussi la liberté de mouvement : l’enfant est libéré des bras de la mère pour qu’il commence à bouger seul, l’adolescent est conseillé mais aussi écouté et respecté. Tout cela est complètement absent dans les relations entremêlées, où la séparation est entravée. Ces femmes se concentrent entièrement et continuellement sur leurs enfants : elles vivent leur vie et leurs succès, qu’elles demandent et encouragent. Le texte Fierce Attachments de Vivian Gornick est une lecture très significative pour toutes les filles élevées avec des mères comme celles-ci. Ainsi, alors que la fille d’une mère méprisante ou indisponible “disparaît” à cause de l’insouciance et du manque de compétences parentales, le sens de soi de la fille entraînée est “avalé”.

4) La mère contrôlante

Comme la mère méprisante, la mère contrôlante ne reconnaît pas sa propre fille. Les mères contrôlantes, cependant, sont habituées à “gérer” toutes leurs filles, elles refusent activement de reconnaître la validité de leurs paroles ou de leurs choix et finissent par leur inculquer un sentiment d’insécurité et d’impuissance. Beaucoup de ces actions sont motivées par le fait qu’elles sont “pour le bien de la fille”, mais le message est, en fait, que la fille est inadéquate et qu’elle échouera sans l’aide de sa mère.

5) La mère agressive

La guerre “ouverte” caractérise les interactions avec ces mères, même si l’adjectif “ouverte” est entre guillemets pour une raison bien précise : en général ces mères ne reconnaissent pas leur comportement guerrier et font très attention à ne pas les appliquer en public. Ce groupe comprend les mères qui dénigrent activement leurs filles, sont hypercritiques et très compétitives. Bref, ces mères exploitent leur pouvoir sur leurs filles, bien que les mots “jeu de pouvoir” et “mère” ne doivent pas figurer dans la même phrase. La mère combative utilise la violence verbale et émotionnelle pour “gagner”, mais elle peut aussi recourir à la force physique. Ensuite, elle rationalise son comportement en le justifiant comme nécessaire en raison de défauts de caractère ou de comportement de sa fille. Un enfant ne peut pas rivaliser avec cette reine guerrière et finira par intérioriser les messages désobligeants qu’elle a transmis. Beaucoup de filles rapportent que la douleur de se sentir responsable d’une manière ou d’une autre du comportement de leur mère envers elles est aussi paralysante que le manque d’amour maternel.

6) La mère imprévisible

C’est, à bien des égards, l’un des comportements les plus difficiles à gérer : la fille ne sait jamais si celle qui va apparaître sera la “bonne mère” ou la “mauvaise mère”. Tous les enfants sont formés de “représentations mentales” sur la base des premières relations avec leur mère, selon lesquelles ils interprètent les relations ultérieures avec les objets du monde réel. Les filles de ces mères vivent des relations précaires, imprévisibles et dangereuses. Jeanne, la fille d’une mère imprévisible, a dit : “Ma mère était émotionnellement imprévisible : terriblement critique un jour, indépendamment de moi le lendemain, et puis, de nulle part, tout sourire et intéressé. Rétrospectivement, je me suis rendu compte que la mère souriante apparaissait souvent lorsqu’il y avait un “public” devant lequel jouer. Cependant, je n’ai jamais su à quoi m’attendre. Il pourrait être intolérablement présent, inexplicablement absent, puis jouer un rôle. Je pensais que c’était moi qui me comportais de telle sorte qu’elle me traitait ainsi, mais c’est seulement maintenant que j’ai réalisé que je n’étais pas très intéressé…”

7) La mère impliquée par elle-même

Ces mères considèrent leurs filles comme des extensions d’elles-mêmes. Contrairement à la mère embrochée qui est intensément et continuellement concentrée sur sa fille, cette mère règle son engagement en fonction de ce qui lui convient pour nourrir son narcissisme. Ces mères sont incapables d’empathie et leurs liens affectifs avec leurs filles sont superficiels car l’attention n’est portée qu’à elles-mêmes, bien qu’elles soient très intéressées par les apparences et les opinions des autres. En fait, de l’extérieur, ces femmes ressemblent souvent à de grandes mères : elles sont généralement attirantes et charmantes, elles s’occupent de leur foyer, elles peuvent avoir des talents ou des carrières admirables, et elles peuvent faire preuve d’attention et de sollicitude envers leurs filles. Cependant, ces comportements ne sont pas authentiques mais manipulateurs car ils ont pour but principal de nourrir son ego et de se sentir bien dans sa peau.

8) Rôles inversés

C’est le scénario dans lequel une fille, même très jeune, devient l’assistante, la gardienne ou même “la mère” de sa mère. Parfois, ce modèle émerge lorsque la mère a des enfants alors qu’elle est très jeune ou dans des situations où elle n’a pas la possibilité de les gérer. C’était vrai pour Jenna, trente ans, qui disait : ” Ma mère avait 26 ans, quatre enfants, peu d’argent et aucun soutien. J’étais l’aînée, j’avais 5 ans et j’étais son “aide”. J’ai vite appris à cuisiner, à faire la lessive et à faire le ménage. Quand j’ai grandi, la dynamique est restée la même, voire s’est aggravée. Il m’a dit que j’étais son “roc”, mais il ne s’est jamais occupé de moi, seulement de mes jeunes frères. Maintenant que je suis adulte, elle n’est plus une mère, mais elle agit comme une vieille amie très critique. Parfois, j’ai l’impression qu’elle m’a volé mon enfance…”. Un livre qui dépeint bien ce modèle est “Le club des menteurs” de Mary Karr, un texte autobiographique qui raconte que Mary et sa sœur aînée luttent entre être mères d’elles-mêmes et leur mère, une femme alcoolique. Les filles de mères alcooliques ou de mères souffrant de dépression non traitée peuvent se retrouver dans le rôle de ” gardiennes “, quel que soit leur âge. D’autres mères frêles peuvent aussi perpétuer ces schémas, prétendant qu’elles en ont besoin en raison de problèmes de santé. Ironiquement, ces mères peuvent aimer leurs filles, mais elles n’ont pas la capacité de transformer leurs sentiments en action. Bien que ces expériences soient très douloureuses, la thérapie permet à de nombreuses filles de se réconcilier avec ces mères adultes.

 Lancez votre séance de voyance maintenant pour avancer !


Faites confiance en nos experts

Joseph

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 627

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

3424 consultations

LEA

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 154

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

16327 consultations

ANTOINE

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 372

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

14081 consultations

VICTORIA

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 887

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

18450 consultations

JULIEN

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 223

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

13477 consultations

ANNIE

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 959

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

14617 consultations

Ken

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 783

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

2072 consultations

ELISA

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 932

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

18844 consultations

Eric

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 912

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

679 consultations

Elidia

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 257

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

997 consultations

ARMELLE

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 716

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

12875 consultations

Aurianne

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

Code: 315

En consultation par SMS

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

10916 consultations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *