Je me sens triste

Il est normal de se sentir triste, bien que ce genre de normalité ne devrait pas être accepté comme une condition permanente. Si pendant trop longtemps vous vous sentez triste et insatisfait, il y a manifestement quelque chose qui ne fonctionne pas.

Une explication simple, cependant, est : si vous vous sentez souvent triste sans raison et tout le temps, il est clair que votre esprit vous donne un signal clair et sans ambiguïté. Faites quelque chose à ce sujet. Habituellement, les gens en viennent à comprendre quand il est nécessaire de changer complètement de décor, quand la tristesse de est complètement prise en charge par leur vie. Surtout la tristesse générée par l’insatisfaction. Le temps de faire un changement de toute façon n’est jamais mauvais. Bien sûr, il vaut mieux agir quand la période est la plus favorable, mais il est évident que l’insatisfaction exige une réponse. Tu ne peux pas être triste pour toujours.

En gros, votre esprit essaie de vous motiver à changer. Le corps s’adapte bien aux stimuli environnementaux, mais il est dominé par un système sensoriel qui vous permet de survivre. Lorsque vous ressentez cette tristesse constante, cela vous motive à prendre n’importe quelle mesure pour changer pour le mieux.
Que se passe-t-il quand on se sent toujours triste

Être triste, comme je l’ai dit, fait partie de la dimension humaine. Certaines personnes se prélassent dans la tristesse, les plus originales en ont fait une forme d’art, mais la vérité est que la tristesse constante ne fait que faire mal. Ce que l’on peut confondre tôt ou tard avec une forme de maladie mentale se répercute aussi sur le plan physique.

Quand ça arrive, il arrive aussi que :

Cessez d’aller voir vos amis et vous êtes moins affectueux en général, même avec les membres de votre famille ou vos camarades de classe (école, université) et vos collègues au travail.
Vous vous fâchez facilement et perdez patience même pour les plus petites choses.
Vous devenez très sensible et émotif : vous pleurez presque sans raison ou vous vous enfermez en silence sans donner d’explications.
Le cycle du sommeil est modifié : soit vous dormez un peu, soit vous dormez trop ou votre sommeil est souvent interrompu.
Même la nourriture semble en subir les conséquences : vous mangez trop ou trop peu, vous connaissez généralement le phénomène de la faim nerveuse et passez des états de contrôle aux moments où la boulimie prend le dessus.

En général, vous trouvez qu’il est beaucoup plus compliqué d’exécuter des tâches qui étaient auparavant faciles pour vous.

Lancez une séance avec nos voyants pour vous aider dans ces moments difficiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *